Skopitone Sisko. « Un son volatil »

skopitone sisko. « Un son volatil »

Elouan Jégat est à l’affiche du tout nouveau festival Nuit Blanche. Il portera son nouveau projet solo Skopitone Sisko, du son qui emprunte à l’ambient, la folk, le pop-rock.

Elouan Jégat vient de lancer son premier projet solo, Skopitone Sisko. Prochaine grosse date, le festival Nuit Blanche, événement qui fait son baptême du feu au Vauban (lire plus bas). Il sera sur scène avec deux potes musiciens, Vincent Roudaut, à la basse, et Baptiste Le Solliec à la batterie.

Style Ambient

Un projet beaucoup plus ancré dans l’électro, terrain qu’avait peu exploré le musicien. « J’ai toujours joué du rock. Dans Skopitone Sisko, j’ai apporté mes touches electro et une veine plus pop. C’est très ambient, c’est volatil, pas brutal », explique l’Alréen, basé à Kerlouan depuis six mois. Ingénieur du son de formation, Elouan fait par ailleurs partie des groupes Thomas Howard Memorial, ou Elk Escape, à la guitare ou guitare-chant.

A la base, il a travaillé une cinquantaine de morceaux, chez lui, de son côté, entre 2010 et 2016 avant de décider « d’en faire quelque chose. Je les ai retravaillés, pour n’en garder que cinq finalement ». Ils planchent donc sur une formule live pour donner la juste place à l’instru et aux pistes. « L’équipe de Nuit Blanche nous a contactés, on ne pensait pas jouer en live si rapidement. J’avais en tête de me lancer au printemps ».

Un futur au pluriel

Et l’univers musical d’Elouan, ça donne quoi ? Beaucoup de sons différents. « J’écoute beaucoup d’ambient en général ou par exemple les Canadiens d’Half Moon Run, plutôt folk ». Il y a aussi le trip-hop de Portishead, l’electro plutôt old school de Gorillaz. Il écoute aussi pas mal les Craftmen Club, « le meilleur groupe de rock français ! » ou la Brestoise Émilie Quinquis alias Tiny Feet, dans sa playlist du moment.

L’aventure Skopitone, encore toute jeune, a vocation à devenir un collectif. C’est en tout cas ce que souhaite le chanteur et musicien. « En faire quelque chose de plus gros, associer des comédiens, pourquoi pas des producteurs vidéos ». Selon les opportunités et les envies de chacun. Il aimerait aussi lancer son studio d’enregistrement, avec un local de répét’. « C’est en train de se faire ».

Un album pour 2018

Un EP est aussi en préparation et devrait sortir courant 2018. Et comme une actualité n’arrive jamais seule, l’autre biais pour se faire son opinion, c’est la prochaine vidéo d’Acoustick Attack, qui met à l’honneur le projet. Filmée à la Brasserie du Baril, elle sera dévoilée cette semaine.

Au festival Nuit Blanche, le 28  décembre, au Vauban. Info et son sur Facebook et Soundcloud :@skopitonesisko.