Musiques du monde. NoBorder, pour les envies d’évasion

Musiques du monde. NoBorder, pour les envies d'évasion

La richesse de la co-programmation.Déjà la 7e pour NoBorder, qui ne cesse de s’étoffer. Toujours au coeur de la programmation, les musiques populaires du monde. Elle est concoctée par plusieurs acteurs culturels brestois : Le Quartz, Drom, BWS (Bretagne(s) World Sounds), Penn Ar Jazz, La Carène, le Conservatoire de Brest. L’union fait la force. Avec un effort pour qu’un maximum de pays soient représentés, avec autant d’hommes que de femmes.

Fest-deiz joyeux. Il est reconduit cette année ! Le fest-deiz, c’est le rendez-vous musical gratuit, festif et haut en couleurs, aux Capucins. On pourra y écouter les soeurs Chauvel, Manu Sabaté et Spontus, Le Duo Le Corre/Audebert, Fleuves et la touche brésilienne Léo Corrêa e o Forro Bacana. Gratuit, le samedi, de 14 h à 17 h  30, aux Capucins.

Des contrées lointaines aux sonorités bretonnes. Syrie, Mali, Portugal, Éthiopie, une vingtaine de concerts au total pour montrer la richesse des musiques populaires du monde, souvent issues de la tradition orale. Du virtuose hongrois des Söndörgo à la soul folk de la formation tunisienne Ÿuma au rap breton de Krismenn, mais aussi le blues créole de Delgrès que l’on a déjà pu écouter au festival du Bout du Monde, Anil Eraslan : de quoi passer un bon moment.

Programmateurs en chasse. Petite nouveauté cette année, le Glaz Music. Qu’est-ce que c’est ? Une délégation de programmateurs venus du monde entier, Argentine, Corée du Sud ou encore Pologne. Ils passeront par le festival NoBorder, après le festival des Transmusicales à Rennes, entre autres rendez-vous destinés à se confronter à la scène locale. A la clef pour certains artistes bretons, des programmations dans des festivals du monde entier.

Un colloque sur les musiques pentatoniques. C’est aussi un peu le coeur de ce festival, proposer de la matière à réflexion. Drom propose cette année la thématique des musiques pentatoniques. Le colloque se tient jeudi et vendredi. Il est ouvert à tous, étudiants, pros, amateurs ou curieux. Entrée libre, inscription sur drom-kba.eu

Et des stages. Drom propose aussi deux journées de stage pour approfondir ses connaissances dans le domaine des musiques du monde. Il est composé d’ateliers pratiques, de modules thématiques (musiques africaines, traditions modales, musiques celtiques). Info et inscription sur le dite de Drom.

Du 6 au 10 décembre. Tarifs : 60 € € le pass, 35 € € (réduit) au Quartz et au Vauban. Ensemble de la programmation et infos sur le site festivalnoborder.com