Faire du sport en été. Les conseils de Benoît Nicolas

Faire du sport en été. Les conseils de Benoît Nicolas

Champion du monde de duathlon en 2014 et meilleur crossman breton, le Brestois Benoît Nicolas raconte son planning chargé de l’été. Et livre ses conseils pour continuer à faire du sport pendant la période estivale.

 

Cela fait près de 20 ans que vous êtes sportif de haut niveau. Votre été ressemble à quoi ?

Cette année, il est assez chargé car j’ai le championnat du monde de duathlon le 19 août. Donc l’été, c’est deux entraînements par jour, avec 1  h-1 h 30 de course à pied le matin et deux à trois heures de vélo le soir. Les mondiaux ont lieu au Canada, près de Vancouver. J’ai eu une grippe cet hiver et je m’en suis bien sorti aux Europe où je termine deuxième.

Pour un sportif du dimanche, est-ce bon de couper pendant l’été ?

Je crois surtout que faire du sport en été est un bon moyen d’emmagasiner de la vitamine D. Il faut surtout éviter de courir lors des fortes chaleurs. Le midi, c’est un bon horaire car c’est là où le soleil est le mieux exposé. Le soir, il faut éviter les sorties violentes, comme le fractionné car on a ensuite du mal à dormir à cause de l’adrénaline. Je le sens.

Les sorties peuvent se faire à quelle fréquence ?

Pour les gens qui débutent la course à pied, je leur conseille de démarrer doucement, d’abord 20 minutes sur des sols pas trop durs et plats. Ensuite, on peut ajouter cinq minutes par sortie et se garder une journée de repos entre chaque sortie. La blessure peut arriver très vite en course à pied, alors il faut y aller progressivement.

Au niveau logistique, comment faut-il s’équiper ?

Les chaussures, c’est très important. La mode aujourd’hui, c’est les chaussures minimalistes, sur lesquels il y a peu d’amorti sur le talon. Je déconseille sur les surfaces dures, on se fait mal. Mieux vaut un bon amorti talon. Une paire de chaussures à 60-70  €, c’est suffisant. Moi, je cours avec des godasses à 50  €. Je ne prends pas d’eau avec moi. On peut en prendre à partir d’1 h 30 de course. Sinon, c’est une contrainte car le corps se régule de lui-même. Je privilégie de boire un peu avant et un peu après. Si on fait du fractionné sur une boucle, autant planquer une bouteille dans un coin. Pour la posture, c’est mieux de courir léger. En cas de chaleur, on peut prendre de l’eau. Il faut alors privilégier les sentiers et sous-bois comme le vallon du Stangalard, Penfeld et Keroual. La piste et le bitume sont à éviter car ils dégagent de la chaleur. S’il fait 28 degrés à l’ombre, on a l’impression qu’il fait 40 degrés sur la piste.

Mise à part la course à pied, quelles disciplines sont sympas à faire ?

Le vélo, c’est sympa, le VTT aussi, vers Plougastel, Le Relecq. Sinon, du côté de la côte nord, Porspoder ou les monts d’Arrées. Pour ceux qui démarrent le vélo, je conseille de faire régler son vélo par un professionnel pour avoir une bonne posture. Ça évite les blessures. Pour les débutants, deux sorties d’une heure par semaine au départ.