Urbain et Insolite. Street art pour tout le monde

Urbain et Insolite. Street art pour tout le monde

Comme tous les gens de bon goût, à Sept Jours à Brest, on aime le street art. Les Renc’Arts hip-hop viennent tout juste de se terminer que l’art de rue remet le couvert, à la médiathèque de l’Europe, mercredi 22 avril. Ça s’appelle « Urbain et Insolite » et ça se passe dans le cadre du festival Pleins Feux, organisé par la Ville.

 

Expos des talents du coin

Il s’agit de la deuxième édition pour « Urbain et Insolite ». L’idée ? « Proposer un bel événement familial et gratuit dans le quartier de l’Europe », résume Stevan Le Mallet, agent de la médiathèque Jo-Fourn, à l’origine du projet. En quoi ça consiste, au juste ? Tout autour de la médiathèque – et à l’intérieur -, l’après-midi sera aux couleurs du street-art.

 

D’abord avec des expos – qui devraient durer un mois – sur les grands panneaux qui entourent la médiathèque, mais aussi dans les alentours, au foyer de Kerlivet, à la mairie de l’Europe, au centre social Horizons et même à la Biocoop. « Il s’agit de productions brestoises, en grande majorité, qui ont été faites dans le cadre d’ateliers », raconte Stevan Le Mallet.

 

Le « guerrilla-crochet » des retraités

Travailler avec plein de gens, jeunes ou moins jeunes, multiplier les partenariats : voilà la vocation de cet événement. « On a des personnes âgées de foyer de Ker Heol qui font ce qu’on appelle du « guerrilla-crochet », détaille Stevan. Elles sont en train de réaliser des éléments en laine pour habiller le mobilier urbain, les arbres, autour de la médiathèque. Elles viendront les poser le 22 avril ».

 

Les générations se croiseront donc puisqu’on retrouvera aussi des membres du collectif de graffeurs C29. Ils proposeront des démos de graff. Et puisqu’il ne suffit pas d’être spectateur, chacun pourra s’essayer au CelloGraf. C’est la même chose que le graff, mais sur du film étirable. Autrement dit, si le résultat est moche, ça n’a pas de conséquence. Dans un autre genre, le collectif parisien de dessinateurs Humungus réalisera une fresque en direct.

 

Mix, danse, docu, jeux…

Tout au long de l’après-midi, l’asso Dézépions proposera des jeux variés en plein air, Cookids on the Floor assurera des initiations au mix, des danseurs hip-hop interviendront devant la médiathèque et le collectif Brest City Groovers s’occupera du pan musical et les éditions Ultra exposeront une « cabane urbaine ». Mais ce n’est pas tout.

 

Pour les connaisseurs, le documentaire « Un jour peut-être – Une autre histoire du rap français » sera diffusé à 14 h 30 et 16 h 30. Impossible de tout détailler, car de nombreuses autres surprises émailleront l’événement. Ce qui est sûr, c’est que la journée se terminera par le live hip-hop instrumental d’Oakward, à 19 h. Après tout ça, vous devriez de toute façon avoir comblé votre faim de culture urbaine.

 

> Urbain et Insolite, à la médiathèque de l’Europe, mercredi 22 avril, dès 13 h 30. Gratuit.