Vins du large. Passionnés des bonnes bouteilles

Vins du large. Passionnés des bonnes bouteilles

Un nouvel établissement nommé Vins du large vient d’ouvrir ses portes, rue Émile-Zola, en lieu et place de feu le sulfureux bar « Le 46 ». Comme son nom l’indique, il s’agit d’un bar à vins. Et à tapas. Aux manettes? Alain Mondot, ancien psy et Yves Moulin, ancien consultant en informatique.

 

25 références de vins

Oui, ça n’a rien à voir avec le vin. Mais les deux hommes partagent une passion pour ce nectar. « On s’est rencontré lors de rencontres oenologiques que j’organisais dans l’Aber-Wrac’h », raconte Alain. Ils se sont par la suite engagés dans cette nouvelle aventure. « Ce qu’on veut, avec cet établissement, c’est faire découvrir aux Brestois des vignerons qui laissent le plus possible la nature s’exprimer, qui interviennent peu dans la vinification », affirme Yves.

 

Vins du large propose pour cela un peu plus de 25 références de rouges, blancs, rosés et pétillants. Une carte qui est appelée à se renouveler régulièrement. Évidemment, ceux qui ne boivent pas de vin ne sont pas oubliés et les deux associés tiennent à proposer des boissons sans alcool qui sortent de l’ordinaire. Des jus de fruits de la maison « Milliat », par exemple. « Une fois qu’on y a goûté, on ne peut plus toucher aux jus de fruits classiques qu’on trouve dans le commerce », s’amuse Alain.

 

Fromage de Milizac et poisson fumé de Quiberon

Que serait un bon verre de vin sans quelque chose à manger pour l’accompagner ? Vins du large a sélectionné toute une variété de produits locaux et/ou artisanaux, servis sous forme de tapas ou d’assiettes. Les fromages sont bien entendus de la partie et viennent tous de Milizac et Plouvien. Côté charcuterie, les deux patrons proposent à la fois des produits bretons (andouille, filet mignon fumé, saucisse fumée, etc) et d’autres venus du Pays basque (saucisson, jambon cru, etc.).

 

Plus original, vous trouverez également des poissons fumés issus d’ateliers de fumaison, à Quiberon. « Ils font du lieu, du thon, du maquereau, etc., énumère Alain. Leur fumaison est assez discrète et ne couvre pas le goût du vin ».

 

Des expos régulières

Abandonnés depuis quelques années, les lieux ont été refaits de fond en comble. « On a tout cassé – ça, on sait faire, sourit Yves. Ensuite, on a bossé avec un architecte. On voulait une déco sobre mais classe, qui mélange moderne et classique ». Le travail sur la lumière donne à l’ensemble une atmosphère feutrée. Les murs, eux, sont « neutres ». Mais il y a une bonne raison à cela. Vins du large compte aussi être un lieu d’expositions. « On exposera des peintres et des photographes, affirme Alain. Les expos dureront environ six semaines, pour faire changer régulièrement les oeuvres ». Bar à vin, mais aussi lieu culturel, en somme.

 

> Vins du large, 46, rue Émile-Zola. Ouvert du mercredi au samedi, de 11 h à 23 h et le dimanche jusqu’à 14 h. Plus d’infos sur vinsdularge.fr