Brest en biens communs. Samedi, c’est copy party

Brest en biens communs. Samedi, c'est copy party

Les droits d’auteurs, un véritable casse-tête ? Clairement. Dans le cadre du festival Brest en Biens Communs, autour du numérique, du libre et du partage, le réseau des bibliothèques municipales organise une « copy party » pour éclairer tout ça.

 

« Des droits qu’on ne connaît pas forcément »

Ne fuyez pas ! Derrière ce nom se cache un principe tout simple. « On est parti d’un constat, note Julie Le Mest (photo), responsable du service des applications informatiques et multimédia des bibliothèques de Brest. D’un côté, avec le numérique, il n’y a jamais eu autant de piratage, mais il n’y a jamais eu non plus autant de restrictions sur l’usage des documents. Ce qu’on veut montrer, c’est qu’on a des droits qu’on ne connaît pas forcément ».

 

Les droits en question ? Il est tout à fait légal et légitime de copier, pour un usage exclusivement privé, la plupart des documents que vous trouvez en bibliothèque.

 

Une conférence de Lionel Maurel

Bien sûr, il y a des exceptions. Si vous pouvez bien copier (par scanner, photographie ou photocopie) un livre, par exemple, vous devez le faire avec votre propre matériel. Idem pour un DVD : il doit être copié avec votre propre graveur. Par contre, si le DVD en question est protégé par un DRM (protection anticopie), il est interdit de le reproduire. Autre cas amusant : les CD de musique. Vous n’avez pas le droit de les emporter chez vous et de les copier mais vous êtes autorisé à le faire… si vous êtes à la bibliothèque.

 

Toutes les bibliothèques municipales de Brest et celle de la fac de lettres (ouverte pour l’occasion) participent à cette journée. Le temps fort est à 14 h, à l’auditorium du Musée des Beaux-Arts, avec une conférence de Lionel Maurel, conservateur des bibliothèques à la BNF et auteur du blog S.I.Lex, intitulée « Tu ne copieras point ? Pour une redécouverte de la copie ».

 

Numérique, données personnelles, etc.

Bien d’autres événements ponctueront cette 3e édition de Brest en Biens Communs jusqu’au 20 octobre. Il y aura par exemple un échange autour de la diffusion et de la rémunération des artistes à l’heure du numérique, vendredi à 18 h à La Carène, ou encore une conférence de l’avocat Maître Lechien intitulée « Les données personnelles doivent-elles être sacrifiées sur l’autel de l’intérêt général et collectif ? », jeudi 17 octobre à 18 h à la cantine numérique.

 

> Toute la prog’ par ici