Offrant une vue imprenable sur le fleuve côtier du Penfeld, sur la rade de Brest, sur le quartier de Recouvrance et celui des Capucins, le téléphérique de Brest construction technique unique en son genre, propose une surprenante balade urbaine de la ville vue d’en haut. Occasion idéale pour découvrir Brest de façon originale ou tout simplement pour relier les deux rives du Penfeld rapidement, cette traversée de 3 minutes à 72 mètres au dessus du fleuve ravira petits et grands…

Genèse du téléphérique de Brest

Pensé à l’origine pour relier les deux rives du fleuve côtier du Penfeld, ce projet de téléphérique avait pour objectif de faciliter le déplacement des riverains et de redynamiser les quartiers désertés des anciens sites industriels. Le choix de la solution technique s’est portée sur la création du téléphérique pour plusieurs raisons : fruit d’une volonté de créer du lien entre les quartiers dynamiques du centre ville et les quartiers périphériques (anciens sites militaires, maritimes ou industriels délaissés par les habitants), le projet proposé était d’une part séduisant par sa dimension collective. Autres avantages : un coût moins élevé par rapport à l’installation d’une passerelle et une réduction notable des émissions de gaz à effet de serre

Le téléphérique de Brest, un projet de redynamisation urbaine réussi

Reliant le centre-ville au nouveau quartier des Capucins et quartier de Recouvrance de l’autre côté du Penfeld depuis 2016, les deux cabines du téléphérique ont transporté à ce jour près d’un million de passagers. Devenu partie intégrante du paysage brestois, le téléphérique a réussi son pari en émulant un intérêt renouvelé pour les nouveaux quartiers de la rive droite (anciennes friches militaires des Capucins et (anciens quartiers historiques ouvriers et marins de Recouvrance). Ces nouveaux quartiers jeunes et vivants sont en passe de devenir grâce notamment au téléphérique, l’un des pôles économique et culturel de référence de la ville…

Le téléphérique de Brest, moyen de transport alliant l’utile à l’agréable

Si la fonction première du téléphérique est de transporter les personnes d’une rive à l’autre, son caractère innovant, ludique et pratique, en a fait à la fois un transport populaire (tarifs calés sur ceux des transports en commun de la ville) et une attraction touristique de référence. Alliant en effet l’utile à l’agréable, le téléphérique de Brest n’a pas fini de faire parler de lui. Au regard du succès de ce moyen de transport inédit et original, il paraîtrait même selon certaines rumeurs qu’un nouveau projet de téléphérique soit à l’étude aux services d’urbanisme de la ville…

Informations pratiques

Le téléphérique relie le quartier des Capucins (station des Ateliers) au bas de la rue Siam (station Jean Moulin) près de la station de tramway Château. Les deux cabines d’une capacité d’accueil de 60 passagers desservent les 2 stations dans les 2 sens.

Horaires d’ouverture (ligne C) :
– de 11h à 20h le lundi
– de 7h30 à 20h du mardi au samedi
– de 8h30 à 19h le dimanche
avec un départ prévu toutes les 5 minutes en heure de pointe.

Tarifs :
– adulte : 1,50€ ou 1,25€ par carte de 10 tickets
– gratuit pour les enfants jusqu’à 4 ans
– enfants de 4 à 7 ans : 86 cents par carte de 10 tickets
– groupe : 0,80 cent/personne par groupe de 10 personnes
– possibilité de voyager à 4 personnes avec 1 ticket les samedis, dimanches et jours fériés

Autres informations :
– ticket utilisable indifféremment dans bus, tramway et téléphérique
– accessibilité aux personnes handicapées
– vélos bienvenus

Le téléphérique de Brest, une balade urbaine originale
5 (100%) 2 votes