Top 10 des spécialités bretonnes qui font saliver le monde entier !

specialites bretonnes

Réputée pour ses paysages, sa pluie et son identité culturelle forte, la Bretagne est également connue pour sa gastronomie. Ici on cuisine avec des produits du terroir. De la farine, des pommes, du porc et beaucoup de beurre suffisent à préparer des mets délicieux aux noms imprononçables.

Kig ha farz

Plat traditionnel du Finistère, le kig ha farz signifie en breton « viande et far ».

Il s’agit d’un mélange de viande de porc, de bœuf, de légumes et de far. C’est justement le far qui le rend si particulier. Cette pâte de sarrasin disposée dans un sac de toile est cuite dans le bouillon de la viande de bœuf et du jarret de porc salé.

Le kig ha farz s’accompagne d’une sauce à base d’oignons ou d’échalotes et de beurre : le lipig.

Cotriade

Côté mer, on déguste la cotriade. Sorte de bouillabaisse bretonne, la cotriade est un plat typique du Finistère Sud.

Elle se compose de plusieurs espèces de poissons, de moules de bouchot, de pommes de terre, de légumes, d’ail et d’échalotes.

Andouille de Guémené

Cette spécialité de Guémené-sur-Scoff au Morbihan est une charcuterie à base de chaudins de porc.

L’andouille aux cercles concentriques est fumée puis cuite à l’eau. On la retrouve aussi bien sur un plateau de charcuteries, accompagnée de purée ou dans une galette de sarrasin pour une dégustation 100% bretonne.

Vous allez aussi aimer : Ou déguster le meilleur Paris-Brest ?

Crêpes bretonnes

Crêpes ou galettes, le débat est ouvert entre les départements bretons.
Au froment pour le sucré et au sarrasin pour le salé, la crêpe est cuite sur une billig (grande plaque en fonte d’acier). Fine et croustillante elle s’accompagne parfaitement d’un verre de chouchen ou d’une bolée de cidre.

Sur les tables des crêperies, la traditionnelle « complète » (jambon, œuf et fromage râpé) laisse place à des recettes originales et savoureuses : au saumon, sucrée-salée ou aux légumes de saisons, il y en a pour tous les goûts.

Kouign-amann

Le kouign-amann est LE gâteau typique de Bretagne. Originaire de Douarnenez dans le Finistère Sud, il est présent aujourd’hui dans toute la région.

En breton, kouign veut dire « gâteau » et amann signifie « beurre ». Il s’agit d’une pâte à pain agrémentée de beurre et de sucre, que l’on replie à la manière d’une pâte feuilletée. Si la recette est on ne peut plus simple, sa préparation nécessite un véritable savoir-faire. Cuit au four, le dessert doit rester fondant à l’intérieur et croustillant à l’extérieur.

Far breton

Plus léger que le kouign-amann, le far breton n’en reste pas moins un délicieux dessert. Simple, il ressemble à un clafoutis. Cuisiné à base d’œufs, de sucre, de farine et de lait, on y ajoute parfois des pruneaux, des raisins ou encore des pommes.

Palets bretons

Pour le café, rien de tel qu’un palet breton !
Spécialité de Pont-Aven dans le Finistère, le palet breton est aujourd’hui industrialisé et commercialisé en France et à l’étranger.

Ce biscuit sec et croustillant qui fond en bouche est composé principalement de sucre et beurre salé. Epais d’1,5 cm, il est, à l’image de la Bretagne, riche et généreux.

La Lambig

Moins connue que le cidre, la lambig est une spécialité bretonne qui fait des envieux.
Le cidre ayant complètement fermenté est distillé dans un alambic, donnant ainsi le nom à la lambig. Cette « eau de cidre » peut ensuite être élevée en fût de chênes pendant 4 ans.

Alcool aux pommes à 40%, la lambig aux notes fruitées est idéale en guise de digestif ou pour flamber des crêpes.

Chouchen

Boisson liquoreuse (environ 14°), le chouchen est obtenu à partir de la fermentation du miel dans du cidre ou du jus de pomme. Aussi bon à l’apéritif qu’en digestif, il se boit très frais mais toujours sans glaçon !

Caramel au beurre salé

En Bretagne, le beurre est salé. Toujours.
C’est d’ailleurs là toute la particularité du caramel breton.
Son goût si particulier est idéal pour réaliser toutes sortes de desserts, accompagner des tartines et surtout garnir des crêpes. Pour les plus gourmands, une petite cuillère plongée à même le pot sera un délice.

A l’étranger on retrouve surtout le bonbon au caramel au beurre salé et noisettes inventé en 1970 par le maître chocolatier Henri le Roux.

Top 10 des spécialités bretonnes qui font saliver le monde entier !
2 (40%) 1 vote